RSS FeedRSS FeedLivestreamLivestreamVimeoVimeoTwitterTwitterFacebook GroupFacebook Group
You are here: Platypus /What's next for the Quebec Left? I Qu'adviendra-t-il de la Gauche québecoise?

What's next for the Quebec Left? I Qu'adviendra-t-il de la Gauche québecoise?

A roundtable on the Quebec Left following the student strike / Une table ronde sur l'avenir de la Gauche québecoise à la lumière de la grève étudiante
Hosted by the Platypus Affiliated Society / Présenté par la Platypus Affiliated Society
June 18, 2012 / Lundi, 18 heures / le 18 juin 2012
QPIRG McGill

Participants:
Matthew Brett (Canadian Dimension magazine editorial collective, Secretary for the Society for Socialist Studies, Concordia University)
Jamie Burnett (McGill student activist)
Brad Fougere (International Workers of the World (IWW) / Midnight Kitchen)
Coralie Jean (Mouvement Étudiant Révolutionnaire (MER-PCR))
Molly Swain (Gender, Sexuality Diversity, and Feminist Studies Student Association, McGill)

Moderator:
Andony Melathopoulos (Platypus)

Description: While it is clear that the student strike in Quebec expresses more than just discontent against tuition fee hikes, it’s less clear if there is general agreement among strikers on what follows the strike. For many the strike is about resisting neo-liberalism and its assault on the "modèle québécois", the system of labour legislation, educational reform and public welfare that emerged from the 1960s Quiet Revolution. But for others the strike signals a possibility to go beyond the past. This is has been expressed as a desire to pick up where the 1970s social democracy left off through demands such as free tuition. Others view Quebec's social democratic past as being part of the problem. They judge that parliamentary approaches have grown irrelevant in the face of a direct democracy that has carried the strike through five months in spite of massive police reaction.

The Platypus Affiliated Society is hosting this roundtable to explore these different political visions for the future of the Quebec Left. We encourage political disagreement among participants in the spirit of clarifying the potential directions and further development of the student movement. We assert that only when we are able create an active culture of thinking and debating on the Left without it proving prematurely divisive can we begin to imagine a Leftist politics adequate to the historical possibilities of our moment. We may not know what these possibilities for transformation are. This is why we think it is imperative to create avenues of engagement that will support these efforts

Déscription: Bien qu'il soit évident que la grève étudiante au Québec exprime plus qu'un simple mécontentement face à la hausse des frais de scolarité, il est moins évident de discerner une position commune parmi les grévistes par rapport à ce qui suivra la grève. Plusieurs voient la grève comme étant une forme de résistance contre le néo-libéralisme et l'assaut que celui-ci exerce sur le "modèle québécois": le système de la législation du travail, de réforme éducative et de sécurité sociale établie lors de la Révolution tranquille des années 60. Mais pour d'autres, la grève signale la possibilité d'aller au delà du passé. Ce point de vue a été exprimé par le désir de prendre la relève de la démocratie sociale des années 70 à travers des demandes comme celle de l'abolition totale des frais de scolarité. Encore d'autres grévistes voient le passé social-démocrate du Québec comme faisant partie du problème. Ceux-ci jugent que l'approche parlementaire est devenue désuète face à une démocratie directe qui a porté la grève pendant 5 mois, en dépit d'une massive réaction policière.

La Platypus Affiliated Society présente cette table ronde dans le but d'explorer ces différentes visions politiques de l'avenir de la Gauche québécoise. Nous encourageons le désaccord politique parmi les participants, dans l'esprit de pouvoir clarifier les directions et développements possibles au sein du mouvement étudiant. Nous affirmons que nous ne pourrions imaginer une politique de gauche, adéquate aux possibilités historiques de notre moment, que lors d'avoir créé une culture de débat et de pensée active au sein de la Gauche elle-même. Il se peut que nous n'avons pas encore pris conscience de ces possibilités de transformation. Voici pourquoi nous croyons en l'impératif de créer des forums de délibération qui soutiendront ces efforts de prise de conscience.

Leave your comment

Message(required)
Your Name(required)
E-Mail(required)
Website